Comment Utiliser Un Test De Texte

Résistance de la citroën ami dans paris Meilleures pratiques en gestion de rapper

À présent pour la fabrication des détecteurs on utilise les semi-conducteurs possédant de grandes mobilités des porteurs du courant. À ceux-ci se rapportent Ces éléments, i, Ge, ainsi que certaines liaisons binaires avec la structure de la blende de zinc : gSe ¸ g, InAs ¸ InSb ¸ Pbse, PbTe et AgTe.

Ainsi, selon la formule (à du courant continu dans le modèle dans lui apparaît la différence des potentiels, qui sera proportionnelle à la tension du champ magnétique. Près des détecteurs.. . Du hall la proportionnalité entre U et est respectée à près quelques pour-cent pour les champs de l'ordre de 2  104 hé.

Le défaut majeur compté par la méthode de la Synthèse est la complexité de la forme des électrodes calculées focalisant et eux non la facilité de fabrication. Simplifier complexe la forme des électrodes focalisant on peut en utilisant le compte par la méthode de l'Analyse, qui fait un lapsus plus bas.

Le moyen principal des rayons électroniques dans les appareils multiradiaux est l'utilisation du champ magnétique homogène. Le manque d'une telle méthode est un grand poids du système magnétique focalisant. Souvent le poids du système focalisant à surpasse plusieurs fois le poids personnel du klystron. Un des moyens de la réduction du poids du système magnétique focalisant est l'utilisation magnétique.

Où  - la fonction décrivant la trajectoire extrême du faisceau électronique dans le système cylindrique des coordonnées; r - la coordonnée radiale du système cylindrique des coordonnées; Z - la coordonnée longitudinale du système cylindrique des coordonnées; 0 - l'unité de mesure des montants radiaux de la touffe; l - l'unité de mesure des montants longitudinaux de la touffe; q2 – la coordonnée curviligne orthogonale.

À la conception multiradial avec magnétique la tâche se complique par ce qu'est nécessaire d'assurer l'absence de la saturation des bouts polaires dans les linteaux entre voisin par les canaux. C'est nécessaire pour ne pas admettre la violation de la symétrie axiale du champ magnétique dans chaque orifice du bout polaire du système multiradial.

Pour la réduction du poids des systèmes magnétiques focalisant des klystrons multiradiaux est utilisé souvent magnétique. La conception du système multiradial focalisant avec par le champ magnétique représente la tâche complexe de l'optique électronique. L'élaboration des programmes modernes du compte sur les ordinateurs a facilité considérablement la décision de la tâche du compte et l'optimisation de tels systèmes focalisant.

L'effet du hall est que sur les limites latérales du modèle. Dans qui on manque le courant continu, en présence du champ magnétique extérieur apparaît la différence transversale des potentiels. Pour le modèle fait du semi-conducteur en forme du parallélépipède, c'est la différence des potentiels est défini par l'équation

Au compte de la trajectoire des électrons à, une large application était reçue par la méthode des approximations successives consistant en le suivant. À titre des champs de la première approche se mettent les champs sans compte des champs personnels du flux des particules. Ces champs sont utilisés pour le compte des trajectoires de la première approche. Champs et les trajectoires de la deuxième approche paient en tenant compte des champs (approchés) personnels de la touffe. Le procès des approximations successives se prolonge jusqu'à ce que les résultats ultérieur – les approximations ne seront pas assez proches des résultats précédent (n – l) – o les approximations. À titre du critère de la convergence du procès les coordonnées et les angles de l'inclinaison des trajectoires des particules dans un certain plan choisi du système analysé peuvent, par exemple, servir. Dans les cas où le procès des approximations successives se croise, pour la réception du résultat final avec l'exactitude nécessaire à la praticiens il faut d'habitude 5 – 10 approximations.